• Division, en 6ème

    Division euclidienne d'une part, division décimale d'autre part...

    Avec tout d'abord la carte à compléter :

    Division, en 6ème

    Et bien sur la carte complète :

    Division, en 6ème


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 9 Février 2015 à 22:03

    Bonjour,

    Tout d'abord bienvenue dans la blogosphère !

    Quand mon fils est entré au collège, j'étais un peu "désespérée" de trouver si peu de sites au niveau du collège, alors que la blogosphère des enseignants de primaires est d'une richesse exceptionnelle et que je me suis longtemps inspirée de leur travail. Si les choses bougent, tant mieux et surtout si ce sont des profs concernés par les dys qui s'y engagent !

    Pour répondre à votre question sur les cartes mentales, ça n'est pas toujours facile car tous les dys sont différents (ce serait trop simple autrement ...). Donc, la carte mentale correspond bien au mode de raisonnement de tous les dys et précoces, mais selon leurs troubles, elles ne leur seront pas toute adaptées. Ainsi, les enfants qui ont des troubles du regard (dyspraxie visio-spatiale, troubles neurovisuels, dyslexie de surface) peuvent être gênés par une carte trop encombrée, car ils ont du mal à gérer le déplacement de leur regard. Ainsi, mon fils préfèrera une présentation du type de celle que vous avez utilisée pour la carte mentale de trigonométrie, avec un mode de fonctionnement plus linéaire que celle-ci. Très important aussi, le choix de la police d'écriture. Certains enseignants choisissent des polices fantaisies, qui bien que jolies n'en demeurent pas moins très difficiles à lire pour des dys. Préférez open Dyslexic, Comic sans MS, Verdana et autres polices recommandées pour les dys .Autre élément important, l'usage de la couleur qui est une véritable béquille de mémorisation visuelle pour eux. Si vous ne pouvez pas imprimer vos cartes mentales en couleur, faites repasser les chemins à vos élèves et pourquoi pas, faites les colorier au crayon de couleur les "blocs d'écriture" de la couleur des « chemins » afin qu'ils les mémorisent de manière visuelle et kinesthésique.

    N’hésitez pas, aussi, à avoir recours aux images mentales pour illustrer le vocabulaire abstrait qu’ont du mal à traiter les dysphasiques et dyslexiques (un sécateur pour illustrer le concept « droites sécantes » peut tout d’un coup les éclairer). C’est d’ailleurs de cette manière que je suis venue à bout des termes « est divisible par » et « est un multiple de », en associant un couteau à divisible et une baguette magique à multiple. Je travaillais d’ailleurs sur la carte mentale du cours sur la division de mon fils quand vous m’avez laissé un message, vous pouvez y voir ces images (du coup, je vous ai emprunté quelques idées):

    http://troublesneurovisuels.unblog.fr/2015/02/09/la-division-6/

     

    Voilà ce que je peux vous dire, vous affinerez à l’usage avec vos élèves, mais vos cartes sont déjà très bien et je trouve d’ailleurs très intéressante votre manière de laisser des trous à remplir par les enfants.

    Bonne continuation et je reviendrai suivre votre blog !

    2
    Mardi 10 Février 2015 à 11:03

    Merci pour votre commentaire,

    pour la police j'avais repris l'idée de mathelot en écrivant avec "àlamain" mais je vais peut-être repartir comme sur les cours que je fais, avec Opendyslexic

    La carte sur la trigonométrie est ma première carte mentale, depuis j'ai lu qu'il valait mieux un sujet central et qui ne soit pas encadré pour que se ne soit pas "fermé". Généralement je fais des cours "linéaires" et la carte mentale est un bilan donc j'imagine que les enfants peuvent choisir ce qui leur correspond le mieux... A suivre évidemment !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :